Les pouvoirs du jeûne intermittent pour détoxifier son organisme

C’est quoi ? 

Le jeûne intermittent, aussi connu sous le nom de jeûne 16/8, consiste à jeûner pendant 16 heures consécutives avant de se ré-alimenter pendant 8 heures. Pour certains, la notion de jeûne est dangereuse mais réalisé de cette manière, il est non seulement sans risques mais également bénéfique. Sur la santé mais aussi sur le poids et vaut mieux que tous les conseils de régimes que l’on voit tourner sur Internet.

Ses bienfaits ? 

Le jeûne intermittent permet au corps de passer en mode « autonettoyage » et de se purger de toutes les toxines. Selon une étude américaine de 2016, il entraîne une réduction des risque de diabète et une diminution des risques cardio-vasculaires. Ensuite, élément non négligeable, il permet également de perdre du poids. Bien réalisé, on peut perdre jusqu’à un kilo en une semaine ! « Le jeûne intermittent est une méthode minceur efficace, et peut-être supérieure au régime basses calories parce qu’elle est plus facile à suivre, entraîne plus de perte de masse grasse et préserve mieux les muscles », précise cette même étude américaine.

Sans danger ? 

Oui, le jeûne intermittent est bel et bien sans danger, car on ne se prive pas complètement de nourriture, on fait juste un break histoire de laisser le foie et l’estomac se reposer, ils en ont bien le droit, non ? Ils bossent tout le temps, les pauvres. 

Mais si l’idée d’aller bosser avec le ventre vide sans manger vous fait peur, avalez un grand verre d’eau ou un thé vert, cela vous permettra de tenir jusqu’à 11 heures ou l’heure du déjeuner sans avoir de crampes d’estomac. 

L’organisation 

Concrètement, comment on fait pour le mettre en pratique ? On choisit les jours où l’on souhaite jeûner (3-4 jours consécutifs, c’est déjà pas mal !) : on arrête de manger à 19 heures et on se ré-alimente de nouveau à 11 heures le lendemain. Vous pouvez également faire dîner à 20 heures et ré-alimentation à midi le lendemain si l’horaire vous convient mieux, tant qu’il y a bien seize heures qui s’écoulent entre les deux. Mais faites le le soir comme ça avec la nuit de dodo, vous ne verrez pas le temps passer. Le défi sera seulement de ne pas prendre de petit-déjeuner donc si vous êtes un(e) adepte de ce repas, votre challenge sera là ! 

Après un jeûne… 

La période où l’on se ré-alimente ne consiste pas à se jeter sur les Kinder Bueno qui vous attendent sagement dans le placard, non, ça se prépare. Faites-donc le plein de légumes, légumineuses, ou autres aliments sains que vous aimez, pour faire le plein de bonnes choses à la fin de votre jeûne ! 

Photo d’illu : Bianca Zapatka



Comments

    1. Bonjour Lucile, oui idéalement si tu peux le faire une fois par mois c’est top. Plutôt en début de semaine, je trouve ça plus difficile à tenir le week-end perso !

  1. Je pratique le jeûne intermittent depuis que j’en ai lu tous ses bienfaits dans le livre du naturopathe Thomas Uhl (Et si je mettais mes intestins au repos?) et je trouve effectivement que c’est parfait pour reposer les intestins, avoir plus d’énergie et repartir sur de bonnes bases!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *